Notre histoire


Maison familiale malouine depuis 1906, à ce jour, 4 générations se sont succédées à la barre de ce magnifique vaisseau blanc.

L’établissement s’est progressivement transformé tout au long des époques, en préservant son cachet authentique et unique à Saint-Malo. « En perpétuelle quête d’évolution et de perfectionnement pour le bien-être de sa clientèle, notre famille et l’ensemble des équipes, agit au quotidien pour préserver des valeurs fortes » précise Jean-Philippe Roy , propriétaire.

Aujourd’hui, cette institution fondée depuis plus d’un siècle, vous propose une offre diversifiée pour vous satisfaire à toute heure de la journée : du petit-déjeuner au dîner, en passant par le goûter ou l’apéritif.

Pourquoi ce nom « hôtel France & Chateaubriand » ?

L’écrivain François-René de Chateaubriand est né le 4 septembre 1768 au numéro 3 de la rue Chateaubriand (à l’époque rue des Juifs).

En sortant de la Brasserie, à droite, vous trouverez cette petite rue pavée.

La somptueuse grille bleue de l’hôtel France et Chateaubriand ouvre sur une cour intérieure. Entrez et découvrez au-dessus du perron menant à la maison natale de l’écrivain, les armoiries et la devise de sa famille : « Mon sang a teint les bannières de France ». C’est derrière cette façade de l’hôtel particulier, appelé à l’époque Hôtel de la Gicquelais, qu’il vit le jour et vécu ses premières années.

Dans les Mémoires d’Outre-Tombe, il décrit sa naissance ainsi : « La chambre où ma mère accoucha domine une partie déserte des murs de la ville, et à travers les fenêtres de cette chambre on aperçoit la mer qui s’étend à perte de vue, en se brisant sur des écueils… J’étais presque mort quand je vins au jour. Le mugissement des vagues, soulevées par une bourrasque annonçant l’équinoxe d’automne, empêchait d’entendre mes cris : on m’a souvent conté ces détails … »

« Mon sang a terni les bannières de France » Armoiries et devise de la famille Chateaubriand

Lieu où chateaubriand vécut ses premières années

Divers historiens démontreront que l’élan romantique de Chateaubriand l’a certainement poussé à transformer quelque peu la réalité ! Sa sœur aurait trahi son secret en révélant qu’il avait vu le jour dans une chambre côté rue… Pour ce qui est de la tempête, les divers écrits et rapports municipaux et ecclésiastiques de l’époque ont confirmé le phénomène météorologique à cette date ! Il quitte ce lieu à neuf ans et n’y reviendra qu’en 1786. Il a alors 18 ans et découvre que l’hôtel particulier a été transformé en Auberge.

En 1841, l’auberge s’agrandit avec un hôtel situé à droite du perron (actuellement entrée de l’hôtel France et Chateaubriand par la verrière). L’auberge devient alors L’Hôtel de France. Vers 1880, cette annexe a été démolie pour faire place à l’actuelle bâtisse. La maison natale de Chateaubriand a heureusement été préservée de la démolition. Une chapelle, appelée Saint-Thomas située à l’emplacement actuel de la Brasserie a également été démontée en 1880 et remplacée par la construction actuelle. Une Brasserie appelée Le Grand Café Continental voit le jour. Aujourd’hui elle porte le nom de « Brasserie Chateaubriand ».

Brasserie Chateaubriand actuelle

© Tous droits réservés. Designed by CREAATION.COM