Voyage au centre d’une malouinière

Construites par les riches armateurs malouins entre les 17e et 18e siècles, les malouinières servaient de résidences de villégiature à distance de cheval du port de Saint-Malo. Leur style architectural massif et leurs façades en granit percées d’ouvertures symétriques leur donnent un aspect austère.

Visiter des malouinères à Saint-Malo et aller à l'hôtel

Si vous résidez dans un hôtel de charme à Saint-Malo, il faut profiter de votre séjour pour vous rendre dans les terres afin de visiter les demeures qui ont fait la réputation de la cité corsaire, les malouinières.

Les malouinières du Clos-Poulet

Les malouinières sont de belles demeures construites entre 1650 et 1730 à quelques kilomètres autour de Saint-Malo. Ces lieux de villégiature des riches armateurs malouins étaient installés à la campagne à distance de cheval.

Entre les 17e et 18e siècles, les épopées maritimes de Saint-Malo battent leur plein. Les marins malouins et les corsaires s’enrichissent lors des guerres maritimes larvées entre les nations européennes et les pêches de Terre-Neuve.

À cette époque, Saint Malo est le premier port de France par le nombre de navires et les armateurs malouins déjà fortunés fondent la « Compagnie Malouine des Indes » et entreprennent le négoce avec les pays orientaux.

Fortune faite, les armateurs affirment leur réussite économique en faisant édifier des bâtisses inspirées des grandes demeures bourgeoises et nobles en reprenant les mêmes codes et la même organisation intérieure.

Ces demeures sont généralement situées dans l’arrière-pays malouin, suffisamment loin pour échapper à la congestion de la ville et suffisamment près pour pouvoir rejoindre rapidement ses affaires en centre-ville.

Le Clos-Poulet, la région de l’arrière-pays malouin, accueille la plus grande partie des Malouinières. De nos jours, ces résidences privées sont généralement ouvertes à la visite soit toute l’année, soit lors des journées du patrimoine.

Ces demeures austères, généralement de forme rectangulaire, à la façade percée de nombreuses fenêtres à petits carreaux, sont entourées de jardins à la française et recèlent de magnifiques boiseries sculptées.

Les caractéristiques d’une malouinière

Les malouinières reprennent l'organisation générale structurée des résidences aristocratiques et constituent un type spécifique de demeure dont l'ordonnance architecturale inclut un parc clos par de grands murs, une chapelle, un colombier et des communs.

Ce style architectural massif de ces demeures n’est pas sans rappeler celui des ingénieurs du roi, disciples de Vauban, et fait la part belle au granit de Chausey. L’allure austère des bâtiments rectangulaires est renforcée par les ouvertures symétriques et alignées et par les toits hauts comportant plusieurs cheminées. Cette austérité ne vaut que pour l’extérieur, la décoration intérieure étant quant à elle très riche et très luxueuse.

À l’intérieur, les boiseries sculptées et les bibelots exotiques issus du commerce avec les Indes et les Amériques rivalisent de luxe avec le mobilier fabriqué avec des essences nobles, les tableaux de maîtres et les tapisseries d’Aubusson.

Généralement entourés d’un jardin à la française, les propriétaires de l’époque acquièrent au fil du temps des hectares de terre supplémentaires pour agrandir le domaine.