Les îles du Grand Bé et Petit Bé : emblèmes de la baie de Saint-Malo

Les îles du Grand Bé et Petit Bé constituent deux petits joyaux au large des remparts de Saint-Malo : apprenez leur histoire, découvrez leur patrimoine et comment les admirer

grand bé petit bé hotel chateaubriand

Pour tous ceux qui passent quelques jours à notre hôtel à Saint Malo en bord de mer, les deux îlots du Grand Bé et du Petit Bé deviennent vite représentatifs du décor maritime malouin.

C’est d’ailleurs le cas de tous les vacanciers qui séjournent dans la cité corsaire. Ces îlots constituent un repère visuel, un but de promenade et une source de découverte de l'histoire de la ville, même s’ils sont parfois méconnus.

Le Grand Bé

Tout d’abord il faut savoir que le mot Bé signifie deux îlots contigus. C'était donc le nom tout trouvé pour désigner ces deux amas rocheux situés à quelques encablures l’un de l’autre.

Le Grand Bé se trouve à peu près à 500 m à l’ouest de la plage de Bon-Secours, qui est juste en bas des remparts de la ville. Cette île inhabitée (mais dont on sait qu’elle fut fréquentée à la préhistoire) est reliée aujourd'hui au continent par une chaussée cimentée surélevée. Mais même à marée basse, il y a toujours un peu d’eau entre la plage et l’île.

Cette île fut très populaire au 19ᵉ siècle et à cette époque une passerelle en bois permettait d’y accéder en tout temps.

Aujourd’hui elle est surtout connue pour le tombeau de Chateaubriand. En effet, le célèbre écrivain, né à Saint-Malo, avait fait le vœu d'être inhumé sur ce petit coin de terre. Il fut exaucé et aujourd’hui encore sa tombe fait l’objet d’un vrai culte par ses admirateurs littéraires.

L'île abrite aussi une vieille chapelle en ruine (Notre Dame des Lauriers) mais ce petit bout de terre est surtout prisé pour le point de vue qu’il offre sur la ville et les remparts. En effet, quoi de plus beau que les selfies avec les remparts de Saint-Malo en arrière-plan ou les photos panoramiques de la baie ?

Le Petit Bé

L'île du Petit Bé et son fort sont juste à peine à 300 mètres à l’ouest du Grand Bé.

Le fort qui date du 17e siècle était une partie des défenses voulues par Vauban pour protéger la ville de Saint-Malo de tentatives ennemies venues d’Angleterre ou de Hollande. De nombreux forts émaillent la baie et les remparts constituaient la défense ultime contre les assaillants.

Ce petit fortin pouvait quand même à l'époque accueillir environ 160 soldats et était équipé de 19 canons et 2 mortiers. Les 3 étages de l’époque subsistent encore aujourd’hui et sont en rénovation. L’armée française l'a conservé jusqu’en 1885, puis il est ensuite devenu propriété de la ville et classé au patrimoine des monuments historiques.

Lire aussi : 

This website uses cookies to ensure you get the best experience.