LA VALLÉE DE LA RANCE : UN VOYAGE AU CŒUR DE LA BRETAGNE SOLENNELLE

Les amateurs de paysages et de villages à la beauté intemporelle seront séduits par la route touristique qui longe les rives sinueuses de la Rance gardées par des bâtiments monumentaux et des malouinières jusqu’à l’aber dont les eaux séparent pour toujours les villes de Saint-Malo et de Dinard.

Si vous venez passer un séjour dans notre magnifique Hôtel à Saint-Malo avec vue sur mer, vous pourriez en profiter pour parcourir la Vallée de la Rance. Ce parcours touristique permet de découvrir cette belle région, profondément ancrée dans sa culture et marquée par l’influence de la mer.

UN VOYAGE AU CŒUR DE LA BRETAGNE PROFONDE
Les hameaux et les villages de la Vallée de la Rance se fondent dans le paysage pour ne jamais dénaturer leur beauté intemporelle, à l’image de Saint-Suliac dont les toits se reflètent dans les eaux paisibles de l’estuaire.

Saint-Suliac est classé parmi les Plus Beaux Villages de France et les vestiges d’un ancien camp viking témoignent que l’homme a choisi depuis longtemps ce lieu pour s’abriter des tempêtes tout en restant proche de la mer.

Sa position au fond d’une anse domine l’estuaire de la Rance et garde son entrée. Ce point de vue privilégié qui permet de voir venir de loin les bateaux a fait de ce village le haut lieu des terre-neuvas sur lesquels veillait la Vierge de Grainfollet.

Port Saint-Jean est le point de départ de l’estuaire de la Rance et du sentier du littoral qui suit le parcours sinueux de la rivière jusqu’au barrage de Saint-Suliac. C’est ici que les Chevaliers Hospitaliers de Jérusalem s’établirent au 12e siècle, dans ce village qui se nommait alors Port Stablon.

LES BÂTISSES MASSIVES ET IMPOSANTES GARDENT LES BORDS DE LA RANCE COMME DES CHEVALIERS DE GRANIT
De chaque côté de la rivière, le patrimoine bâti et les Malouinières à Saint-Jouan-des-Guérêts et de Montmarin à Pleurtuit surplombent comme des joyaux monumentaux de granit les bords de la rivière et témoignent de la richesse passée des armateurs malouins.

La Rance achève son parcours coincé entre Dinard et Saint-Malo et l’aber magnifique aux eaux virides et cérulées séparent à tout jamais ces deux villes.

La cale sèche de La Landriais ancrée sur la baie éponyme au Minihic-sur-Rance où étaient construits les bateaux des Terre-Neuvas et des marins au long cours témoigne de la vocation maritime de la Rance.

L’onde si calme où se mélangent les eaux douces et salées cache en son sein une force insoupçonnée et invisible. La puissance des flots qui envahissent l’estuaire au rythme des flux et reflux a permis l’exploitation de moulins à marées comme celui de Beauchet à Saint-Père-Marc-en-Poulet et celui du Quinard à Saint-Jouan-des-Guérêts.

L’usure du temps, de l’air marin et de l’eau salée a eu raison de certains moulins comme celui de Fosse-Mort au Minihic-sur-Rance dont seule une arche de pierre insolite posée sur la rive a résisté à la caresse mortelle des flots.

La chapelle de la Souhaitier à Plouër-sur-Rance à l’abri des frondaisons évoque la rudesse de la mer et ses bonnes et mauvaises fortunes.

Elle se dresse silencieuse et hiératique au creux de la baie et signale aux touristes circonspects le point de départ de la randonnée pédestre, Elle saura tenir à l’écart de ces havres de paix à l’abri des pins maritimes la foule estivale qui préférera se prélasser sur les plages bondées du littoral.

DÉCOUVRIR SAINT-MALO EN HIVER

 

 

Si vous venez passer un séjour dans notre magnifique Hôtel à Saint-Malo avec vue sur mer, vous pourriez en profiter pour parcourir la Vallée de la Rance. Ce parcours touristique permet de découvrir cette belle région, profondément ancrée dans sa culture et marquée par l’influence de la mer.

UN VOYAGE AU CŒUR DE LA BRETAGNE PROFONDE
Les hameaux et les villages de la Vallée de la Rance se fondent dans le paysage pour ne jamais dénaturer leur beauté intemporelle, à l’image de Saint-Suliac dont les toits se reflètent dans les eaux paisibles de l’estuaire.

Saint-Suliac est classé parmi les Plus Beaux Villages de France et les vestiges d’un ancien camp viking témoignent que l’homme a choisi depuis longtemps ce lieu pour s’abriter des tempêtes tout en restant proche de la mer.

Sa position au fond d’une anse domine l’estuaire de la Rance et garde son entrée. Ce point de vue privilégié qui permet de voir venir de loin les bateaux a fait de ce village le haut lieu des terre-neuvas sur lesquels veillait la Vierge de Grainfollet.

Port Saint-Jean est le point de départ de l’estuaire de la Rance et du sentier du littoral qui suit le parcours sinueux de la rivière jusqu’au barrage de Saint-Suliac. C’est ici que les Chevaliers Hospitaliers de Jérusalem s’établirent au 12e siècle, dans ce village qui se nommait alors Port Stablon.

LES BÂTISSES MASSIVES ET IMPOSANTES GARDENT LES BORDS DE LA RANCE COMME DES CHEVALIERS DE GRANIT
De chaque côté de la rivière, le patrimoine bâti et les Malouinières à Saint-Jouan-des-Guérêts et de Montmarin à Pleurtuit surplombent comme des joyaux monumentaux de granit les bords de la rivière et témoignent de la richesse passée des armateurs malouins.

La Rance achève son parcours coincé entre Dinard et Saint-Malo et l’aber magnifique aux eaux virides et cérulées séparent à tout jamais ces deux villes.

La cale sèche de La Landriais ancrée sur la baie éponyme au Minihic-sur-Rance où étaient construits les bateaux des Terre-Neuvas et des marins au long cours témoigne de la vocation maritime de la Rance.

L’onde si calme où se mélangent les eaux douces et salées cache en son sein une force insoupçonnée et invisible. La puissance des flots qui envahissent l’estuaire au rythme des flux et reflux a permis l’exploitation de moulins à marées comme celui de Beauchet à Saint-Père-Marc-en-Poulet et celui du Quinard à Saint-Jouan-des-Guérêts.

L’usure du temps, de l’air marin et de l’eau salée a eu raison de certains moulins comme celui de Fosse-Mort au Minihic-sur-Rance dont seule une arche de pierre insolite posée sur la rive a résisté à la caresse mortelle des flots.

La chapelle de la Souhaitier à Plouër-sur-Rance à l’abri des frondaisons évoque la rudesse de la mer et ses bonnes et mauvaises fortunes.

Elle se dresse silencieuse et hiératique au creux de la baie et signale aux touristes circonspects le point de départ de la randonnée pédestre, Elle saura tenir à l’écart de ces havres de paix à l’abri des pins maritimes la foule estivale qui préférera se prélasser sur les plages bondées du littoral.

LA RESTAURATION DES BRISE-LAMES QUI PROTÈGENT LA DIGUE DE SAINT-MALO

Les brise-lames en chêne, vieux de 200 ans, qui protègent la digue de Saint-Malo sur la grande plage du Sillon vont être en partie remplacés à l’identique. Environ 1 000 pieux vont être déplantés et replantés tandis qu’une partie sera remplacée par des nouveaux en chêne.
À Saint-Malo, ce ne sont pas moins de 3 000 brise-lames en chêne de 7 mètres qui ont été installés il y a 200 ans pour arrêter les vagues frappant la digue. Ceux-ci sont maintenant très vieux et c’est pourquoi la ville a décidé de les remplacer. Alors la prochaine fois que vous viendrez passer un séjour dans notre hôtel de charme à Saint-Malo, vous pourrez admirer les nouveaux brise-lames.

 

DEBOUT FACE À LA MER, LES BRISE-LAMES, GARDIENS CENTENAIRES, VEILLENT SUR LA DIGUE

Cela fait près de 200 ans que les brise-lames en chêne de Saint-Malo protègent la digue des outrages du temps et des attaques incessantes de la mer.

Cette restauration spectaculaire doit composer avec la marée qui rythme les interventions des pelleteuses et autres engins de chantier qui s’empressent de sillonner la plage dès que la mer se retire. Le rythme du chantier est soutenu et une trentaine de pieux sont posés par jour.

La grande plage du Sillon est devenue encore plus que d’habitude un lieu d’attraction et de promenade où se pressent les badauds venus admirer le ballet des engins de chantier qui creusent, tirent, tassent à un rythme effréné. Il faut faire vite car la mer ne s’éloigne jamais pour bien longtemps avant de reprendre ses droits.

Les pieux en chêne de 7 mètres de long ont été installés au 19e siècle sur la plage sur environ 3 kilomètres pour protéger la digue des attaques répétées des vagues. Après avoir excavé autour de l’ancien pieu, le grappin de l’engin s’en saisit par le sommet pour le déchausser avant d’en poser un nouveau tenu d’aplomb grâce à un cadre en acier. L’ensemble est ensuite remblayé et le trou d’environ 2,50 m de profondeur est comblé avec des pierres et du sable.

Un des objectifs est de conserver l’aspect des brise-lames tel qu’il était autrefois. Pour cela, des pieux en chênes noueux et irréguliers ont été sélectionnés pour remplacer les anciens.

La plupart des 3 000 brise-lames ont été installés en 1825 par les Ponts et Chaussées. Mais les plus petits, ceux dont la hauteur ne dépasse pas un mètre, datent de 1698 et ont été plantés après les violentes marées d’équinoxe.

 

UN PATRIMOINE QUE CHATEAUBRIAND A ÉVOQUÉ DANS SES MÉMOIRES D’OUTRE-TOMBE

Chateaubriand dans ses Mémoires d’Outre-Tombe raconte qu’il se cachait enfant dans cette forêt bien agencée, grimpant parfois à marée haute au sommet pour plonger dans l’onde viride tournoyant autour des pieux.

Ces brise-lames jouent un rôle encore très important aujourd’hui car les joints entre les pierres s’érodent sous l’assaut continuel des vagues. Au bout de quelque temps, un vide se crée et la digue risque de s’effondrer.

Le chantier dont le coût devrait être de 1,7 million d’euros a démarré le 15 novembre et devrait s’achever fin février 2022. Il est prévu que mille pieux soient déplantés et en partie remplacés par des neufs à l’identique.

C’est une grande première car cette opération n’avait jamais eu lieu auparavant, même si ponctuellement quelques pieux avaient déjà été remplacés.

À la fin des travaux, la propriété des brise-lames sera transférée de l’État à la ville de Saint-Malo dans le cadre de la prévention des inondations. Les anciens brise-lames seront déclassés puis stockés et séchés dans un parc avant d’être restitués à la ville pour décorer l’espace public ou parfois les céder à des habitants qui ont manifesté la volonté de conserver ce patrimoine.

À DOL-DE-BRETAGNE, VENEZ FÊTER L’ARRIVÉE DU PRINTEMPS

Tous les ans depuis 1990 se tient à Dol-de-Bretagne la fête du printemps qui regroupe une dizaine de pépiniéristes et une vingtaine de stands autour des plantes et de la nature. L’édition 2022 se déroulera le dimanche 20 mars place Chateaubriand et dans la Halle aux grain.

Dans la région de Saint-Malo, l’arrivée du printemps se fête à Dol-de-Bretagne chaque année avec la fête du printemps qui réunira cette année une vingtaine de stands dédiés aux plantes et aux fleurs de saison. Si vous venez fêtes l’arrivée du printemps dans la région, nous saurons vous accueillir dans notre hôtel de charme à Saint-Malo comme il se doit.

UN RENDEZ-VOUS QUI SE TIENT CHAQUE ANNÉE DEPUIS 1990

Les passionnés de jardinage de passage à Saint-Malo ne doivent pas manquer le rendez-vous incontournable des amoureux de la nature et des plantes à Dol de Bretagne.

La grande fête du printemps est organisée depuis 1990 par M. Jean-Charles Trécan, pépiniériste de son état. Depuis cette date, l’horticulteur, maintenant avec l’aide de son fils Jean-Yves, aujourd’hui patron de l’entreprise familiale, n’a manqué aucun rendez-vous et la fête du printemps a été reconduite chaque année.

Tous les ans, une dizaine de collègues de M. Trecan viennent à Dol-de-Bretagne pour partager leur savoir-faire et pour proposer leurs productions. Les professionnels du jardinage aiment prodiguer de précieux conseils à leurs clients et ne se contentent pas de vendre des fleurs, des plants, des arbustes et des arbres.

M. Trecan aime à rappeler que son métier consiste à faire pousser les plantes et à en prendre soin. Par conséquent, cet accompagnement quotidien permet de connaître tous les secrets et toutes les qualités de chaque plante vendue. À ce titre, il sait comment conseiller les acheteurs et les orienter vers ce qui convient le mieux pour leur jardin.

Il partage avec tous les professionnels présents cet amour des plantes et ils sauront tous vous guider dans le choix le plus judicieux pour aménager harmonieusement votre jardin.

Vous trouverez sur place une large sélection, et il y a de quoi s’y perdre. Plantes en pot, coloris des fleurs, arbustes, arbres fruitiers, végétaux sophistiqués, jardin topiaire, les possibilités sont multiples pour bien architecturer son jardin.

Vous passerez un bon moment grâce également aux animations et à l’ambiance conviviale et vous repartirez chez vous un peu triste de quitter ce lieu agréable mais avec toutes les astuces pour entretenir et embellir votre jardin.

UN ÉVÈNEMENT QUI S’INSÈRE DANS LA SEMAINE POUR LES ALTERNATIVES AUX PESTICIDES

La fête du printemps est beaucoup plus que le plaisir de choisir ses plantations pour le jardin et de rencontrer des pépiniéristes sympathiques place Chateaubriand et dans la Halle aux grains le dimanche 20 mars.

Le printemps est une saison magique pendant laquelle la nature renaît après les longs mois d’hiver. Mais il faut pour cela qu’elle trouve un environnement sain pour s’épanouir.

C’est pour cette raison que cet événement s’insère dans la semaine pour les alternatives aux pesticides qui a lieu du 20 au 30 mars au niveau national.

Des animations axées sur la protection de l’environnement seront présentées avec des visites et des ateliers.

 

Les malouinières, les riches demeures des armateurs malouins

Situées pour la plupart au Clos-Poulet, dans l’arrière-pays malouin, les malouinières furent construites entre 1650 et 1730 par les riches armateurs de Saint-Malo. Trônant au milieu d’un parc à la française, leur aspect austère tranche avec la richesse des boiseries, du mobilier et de la décoration intérieure. Anciens lieux de villégiature des armateurs malouins, les malouinières sont de magnifiques et fastueuses demeures construites entre 1650 et 1730 à la campagne. Généralement situées au Clos-Poulet, elles sont relativement proche de notre hôtel de charme à Saint-Malo.

UN TÉMOIGNAGE DE LA RICHESSE DES ARMATEURS MALOUINS

Entre le 15e et le 18e siècle, les épopées maritimes, les richesses de Terre-Neuve et les conflits entre nations enrichissent les armateurs malouins. Saint Malo devient par le nombre de ses navires l’un des premiers ports de France.

Après avoir fait fortune dans les mers du Sud et la guerre de course, ceux-ci fondent la « Compagnie Malouine des Indes » et souhaitent afficher leur richesse tout en s’éloignant de la ville. Ils désirent cependant rester suffisamment proches de Saint-Malo pour pouvoir s’occuper de leurs affaires.

Ainsi, entre 1650 et 1730, ils font construire, majoritairement au Clos-Poulet dans l’arrière-pays malouin, de vastes demeures de villégiature à quelques heures de cheval du port de Saint-Malo. Ces riches maisons à l’architecture symétrique un peu austère trônent au milieu de jolis jardins à la française et abritent souvent de magnifiques boiseries sculptées.

Certaines de ces résidences privées sont ouvertes à la visite toute l’année ou pendant les journées du patrimoine.

LES MALOUINIÈRES S’INSPIRENT DES RÉSIDENCES ARISTOCRATIQUES

Les malouinières constituent un nouveau type de demeure bourgeoise qui s’inspire des éléments traditionnels et très ordonnés des résidences aristocratiques reprenant leur ordonnancement architectural, les communs, le colombier, la chapelle et le parc clos de grands murs.

Les ouvertures symétriques et alignées, les murs en granit de Chausey et les toits hauts avec des cheminées sur les pignons confèrent une allure austère et massive à ces demeures entourées d’un grand jardin à la française. À l’intérieur, les matériaux nobles, le mobilier, les tapisseries, les peintures et les souvenirs du commerce des Indes ou des Amériques contrastent avec la rigueur du bâtiment.

Des trois cents malouinières construites à l’époque, il en reste un peu plus d’une centaine aujourd’hui, dont une dizaine de grande taille.

En effet, à la fin du 18e siècle, la guerre de Sept Ans provoque la ruine de la Compagnie des Indes puis, en 1769, Louis XV décide de suspendre son monopole. Et pour finir, en 1793, la Révolution française stoppe la nouvelle Compagnie fraîchement créée pour activités contre-révolutionnaires. Ainsi, faute de moyens, de nombreuses propriétés sont laissées à l’abandon voire détruites lors de l’extension de la ville.

En savoir plus :

SAINT-MALO PAR JOUR DE PLUIE

SAINT-MALO PAR JOUR DE PLUIE

Quand il pleut on se dit que c’est une journée à rester enfermer chez soi ou dans sa chambre d’hôtel mais quand on est à Saint-Malo il faut en profiter !

Pour ne pas rester chez vous ou sous la pluie, nous allons vous proposer dans cet article des activités à faire en intérieur.

  • GRAND AQUARIUM

    Le Grand Aquarium est une visite incontournable de Saint-Malo. Que vous soyez amateur de faune sous-marine ou non, ne manquez pas de venir le visiter !

    Avec plus de 600 espèces venant de tous les océans, c’est l’un des plus importants Aquarium de France. Différentes salles permettent de découvrir les espèces avec la reconstitution de leur habitat naturel (de l’océan le plus froid au plus chaud, en passant par les grandes profondeurs avec une salle plus sombre). Vous aurez l’occasion de participer à des attractions comme le Nautibus (un sous-marin qui vous entraînera vers les profondeurs) et l’Abyssal Descender (Simulateur de descente vous invitant à découvrir la faune et la flore abyssales).

    plus d’informations

  • MUSÉE JACQUES CARTIER

    Natif de Saint-Malo, Jacques Cartier est un explorateur, navigateur et écrivain reconnu pour ses voyage. En explorant le territoire nord-américain en 1534 il découvre le Canada et décide lui-même de l’appeler ainsi.

    Venez découvrir le Manoir de Limoëlou, unique héritage de Jacques Cartier, qui renferme son histoire.

    plus d’informations

  • MLE PÔLE CULTUREL LA GRANDE PASSERELLE

    Bâtiment culturel majeur de Saint-Malo, La Grande Passerelle regroupe un médiathèque, un cinéma Art et Essai, le « 4e lieu » dédié aux expositions et aux conférences, un espace numérique et un guichet culturel. C’est l’occasion de découvrir une exposition exclusive ou un film d’auteur et d’approfondir la culture des plus grandes comme des plus petits ! Il est aussi possible d’emprunter des livres, des CD et des DVD.

    plus d’informations

  • ESCAPE GAME

    L’escape game est un nouveau concept de jeu qui se répand de plus en plus dans le monde entier.

    Celui de Saint-Malo propose de se plonger dans une histoire où il faut suivre les traces du fameux corsaire de Saint-Malo, Robert Surcouf. Il faudra, en équipe, réussir les énigmes afin de s’échapper de la pièce où vous serez enfermés. C’est l’occasion de passer un bon moment en famille ou entre amis et de se serrer les coudes afin de résoudre toutes les énigmes. Alors, réussirez-vous à vous échapper ?

    plus d’informations

  • WEST PARC

    Le West Parc, situé entre Saint-Malo et Dinard, est le premier parc de loisir indoor de la région. En famille ou entre amis vous aurez le choix entre plusieurs activités. Le parc dispose de 16 pistes de Bowling accessibles à tous, d’un laser gamer réparti en 3 zones sur 2 étages, d’un trampoline parc et d’un parcours Ninja accessible dès 7 ans. L’occasion de s’amuser entre adultes et enfants !

    plus d’informations

  • CINÉMA LE VAUBAN

    Un incontournable des sorties en famille ou entre amis, le cinéma est accessible à tout le monde. Le Vauban dispose de 5 salles de cinéma équipés de son Dolby Stéréo SR – SRD – DTS.

    Avec toutes ces salles vous trouverez forcément un film qui vous plaira !

    plus d’informations

Lire la suite

CRÊPES BERTEL

CONNAISSEZ-VOUS LES CRÊPES QUE NOUS VOUS PROPOSONS AU PETIT-DÉJEUNER ?

UNE HISTOIRE DE FAMILLE

Les Galettes Bertel c’est une histoire familiale depuis 1979, date à laquelle Mr Bertel a commencé à livrer ses premières galettes et a fondé l’entreprise. Avant cela, en 1960, Mme Bertel vendait ses galettes à la ville Ger à Pleudihen-sur-Rance dans se buvette. En 1983, la marque Bertel quitte le domicile familial afin de s’installer dans la Zone Artisanale de La Motte, toujours à Pleudihen-sur-Rance.

DES PRODUITS DE QUALITÉ

Les Galettes et Crêpes Bertel sont confectionnées avec des produits de qualité, comme de la farine de froment bretonne et du lait frais provenant de deux fermes proches de leur production.

OÙ LES TROUVER ?

Vous pouvez vous aussi acheter leurs galettes, crêpes et patisseries dans leur boutique située face à leur fabrique de production ou dans les points de ventes participants en pile ou en sachet.

En réservant une chambre dans notre hôtel en passant par notre site ou directement avec nous, vous aurez le petit déjeuner compris dans votre séjour. À cette occasion vous pourrez déguster les crêpes Bertel !

VILLE DE SAINT-MALO

La ville de Saint-Malo est principalement connue pour ses remparts, c’est de là que l’explorateur Jacques Cartier et le corsaire Robert Surcouf ont embarqué pour leurs aventures autour du monde.


© Tous droits réservés. Designed by CREAATION.COM