Auteur/autrice : vizyshop

Profitez de votre séjour dans notre hôtel à Saint-Malo pour visiter le château de Beaufort

Le Château de Beaufort : du château féodal au monastère de Beaufort

Lors de votre séjour dans notre hôtel de charme à Saint-Malo, les occasions d’entreprendre des balades emplies de spiritualité sont nombreuses. Vous désirez vous promener à pied ou à vélo dans un lieu magique jusqu’à atteindre un état quasi-méditatif ? Alors c’est du côté du monastère de Beaufort, un ancien château féodal, que vous devriez vous rendre.

Le monastère de Beaufort : un ancien château féodal au cœur du pays malouin

Hors du temps, dans la commune de Plerguer, le fief de Beaufort a attiré les convoitises dès le 11ème siècle. Plébiscité tant par les Bretons que par les Normands, le château de Beaufort était un système défensif majeur. D’ailleurs, l’étymologie du mot Beaufort ne trompe pas : ce dernier est la reconstitution de Bellum (beau) et de Fortis (forteresse).

À ce sujet, le site de Beaufort a accueilli pas moins de trois châteaux différents, le premier, un château à motte, ayant été construit au 12ème siècle, le deuxième, un château de pierre, fut érigé au 17ème siècle, enfin, un manoir fut par la suite bâti et transformé, et est le château de Beaufort que nous connaissons aujourd’hui.

De nos jours, le château de Beaufort abrite un monastère de moniales dominicaines arrivées en 1963. Le lieu, où la pierre, le bois et l’eau sont en totale symbiose, est un véritable havre de paix. Celui-ci domine l’étang éponyme, situé à proximité d’un massif boisé de 100 hectares.

De jolies balades à faire dans un lieu chargé de spiritualité

Tout près du monastère, de belles balades à pied ou à vélo peuvent être effectuées au son de la kora, délicieuse harpe originaire du Sénégal. Chargé de spiritualité, le monastère mérite le détour et vous incitera à méditer quelques instants. Que ce soit pour vous ressourcer ou pour arpenter l’une des boucles entre les étangs de Beaufort et de Mireloup, il n’y a probablement pas de décor plus idéal que celui du fameux monastère.

LE SAVIEZ-VOUS ?

En 2019, de nouveaux aménagements ont été installés par la municipalité aux abords de l’étang de Beaufort. Les randonneurs et promeneurs peuvent non seulement jouir d’un panorama exceptionnel, mais également se reposer grâce à des tables et bancs.

En savoir plus :

Profitez de votre séjour dans notre hôtel à Saint-Malo pour voir la Route du Rhum 2022

Des nouveautés sont prévues pour l’édition 2022 de la Route du Rhum

Afin de venir admirer le départ de la Route du Rhum 2022, nombreux sont ceux qui viennent séjourner dans notre hôtel avec vue sur mer à Saint-Malo. De nombreuses nouveautés sont prévues lors de l’édition 2022 de cet événement exceptionnel, telles que l’agrandissement du village, la présence d’une grande roue et l’accueil de tous les bateaux dans le port.

Des gradins de trois mille places seront installés à l’écluse de Naye

Le passage de l’écluse du Naye lorsque les bateaux partent du port de Saint-Malo avant le départ pour mouiller face à Dinard est tout simplement spectaculaire. Il sera encore amélioré cette année pour le plus grand plaisir des spectateurs et des skippers qui apprécient également ce moment de partage avec le public avant le départ du dimanche.

En effet, contrairement à l’édition 2018, cette année les trimarans « Ultime » – que leurs dimensions exceptionnelles obligeaient à rester dans l’avant-port – pourront passer l’écluse du Naye et offrir un spectacle à la hauteur de la réputation de la course.

Jusqu’à présent, la largeur de ces bateaux et la hauteur de leurs mâts rendaient quasiment impossible le passage de l’écluse dont l’accès ne mesure que 25 m de large. De plus, en cas de vent supérieur à 27 km/h, la prise au vent des mâts de 35 m rend la manœuvre impossible.

Des tests avec des mini-pontons et des bâches de protection en entrée et en sortie de l’écluse effectués par l’équipe d’OC Sport Pen Duick ont montré que l’opération était techniquement réalisable si le vent ne souffle pas au-delà de la limite de 27 km/h.

Pour permettre aux spectateurs d’apprécier encore mieux ce spectacle, les organisateurs ont installé pour l’édition 2022 des gradins de chaque côté de l’écluse pouvant accueillir environ 3 000 personnes au lieu de la centaine les années précédentes.

Des pontons plus grands qui accueilleront davantage de bateaux

Les organisateurs ont revu l’organisation du village pour mieux gérer l’affluence qui avait posé quelques difficultés en 2018 mais aussi pour intégrer les contraintes du plan Vigipirate.

Ainsi, la circulation a été améliorée dans le village et des nouveaux accès sont prévus :

  • Près des anciens silos du port à côté de la Compagnie des pêches,
  • À proximité de la Gare maritime de la Bourse,
  • Près de l’avenue Louis-Martin,
  • À côté de la porte Saint-Vincent.

Les visiteurs pourront également se déplacer de façon plus fluide le long des quais. De même, l’agrandissement des pontons allant du quai Duguay-Trouin jusqu’à la Compagnie des pêches permettra d’accueillir plus de bateaux.

Une grande roue située près de la nouvelle entrée côté Rocabey, dont la hauteur de 40 m offrira une vue imprenable sur les bassins et les bateaux, sera également installée par les organisateurs.

En savoir plus :
hôtel à Saint-Malo

Le siège et les griffes du Diable au Mont Dol : un site à découvrir près de Saint-Malo

Si vous êtes en vacances dans notre hôtel à Saint-Malo, vous devriez vous réserver un après-midi pour découvrir un site naturel vraiment pas comme les autres… En effet, le Diable y aurait laissé son empreinte ! Selon la légende, ce lieu autrefois investi par l’ange déchu n’est autre que le Mont-Dol, situé au cœur du Marais de Dol-de-Bretagne, dans la mythique Baie du Mont-Saint-Michel.

Le Mont-Dol : terrain de jeu du Diable et théâtre de batailles divines

Le Mont-Dol était autrefois un lieu bienfaiteur pour les populations, où elles se sentaient à l’abri des punitions divines. L’une des légendes les plus importantes du Mont-Dol fait référence à l’ange déchu, le Diable, qui aurait laissé plusieurs traces derrière lui. La légende dit que lorsque ce dernier parcourrait la contrée, il faisait d’immenses enjambées entre la vallée de Mireloup, à Plerguer, jusqu’au Mont-Dol.

En outre, c’est sur l’imposant rocher (ou siège) qui se situe près de la Chapelle Notre-Dame de l’Espérance que Satan s’installait afin d’épier les faits et gestes de l’un de ses pires ennemis : Saint-Samson, lequel était en train de construire la Cathédrale de Dol-de-Bretagne. Le Diable aurait attrapé un rocher et l’aurait lancé sur l’édifice afin de le détruire. Cependant, en raison d’une trajectoire inexacte, l’énorme pierre n’aurait endommagé que le haut de la tour nord…

D’ailleurs, sur le même rocher, il vous est possible d’observer les fameuses griffes du Diable, vestige d’une lutte acharnée entre l’ange déchu et l’Archange Saint-Michel ! Précipité dans le vide par son adversaire, le Diable aurait laissé la marque de ses griffes dans la pierre, tentant vainement de s’y accrocher avant de sombrer au pied du Mont-Dol.

Plusieurs circuits de randonnée pédestre à Mont-Dol

En haut de l’abbaye du Mont-Saint-Michel, vous remarquerez peut-être la statue de l’Archange Saint-Michel qui terrasse le Diable. Mais avant cela, plusieurs circuits de randonnée vous permettent de découvrir les nombreux éléments du terroir local (bâtis patrimoniaux, faune et flore de la réserve naturelle, produits locaux, etc).

Depuis Mont-Dol, il vous est par exemple possible de randonner sur deux sentiers balisés, qui représentent 9 kilomètres de marche au total. Ces derniers possèdent même un tracé GPS, ce qui vous permet donc de les parcourir tranquillement à l’aide d’une application dédiée.

En savoir plus :

Découvrez l'histoire de Saint-Malo lors de votre visite dans notre hôtel

Saint-Malo : la Société d’Histoire et d’Archéologie rend hommage à Roland Mazurié des Garennes

Notre hôtel à Saint-Malo va vous parler aujourd’hui du Malouin Roland Mazurié des Garennes, lequel a consacré plus de trente-cinq ans de sa vie à mener des recherches sur l’histoire de Saint-Malo. Cet historien exceptionnel nous a quitté à l’âge de 91 ans et toute la ville lui a rendu un vibrant hommage. Selon la Société d’Histoire et d’Archéologie de Saint-Malo, l’intéressé a « accompli jusqu’au bout sa mission ».

Roland Mazurié des Garennes : historien, ancien militaire et patriote engagé

Après l’Association des Descendants de la Famille de Jacques Cartier et de ses Compagnons (ADFJCC), c’est au tour de la Société d’Histoire et d’Archéologie de l’Arrondissement de Saint-Malo de saluer la mémoire de celui qui a toujours été considéré comme une grande figure de la cité corsaire, Roland Mazurié des Garennes.

La première, qui a publié un ouvrage de 120 pages rassemblant les plus beaux souvenirs de son ancien président et fondateur, a rappelé l’importance de Roland Mazurié des Garennes, personnage ancré sur le « Rocher » depuis 1470. En effet, sa généalogie montre qu’il est le descendant de l’une des plus anciennes générations de Malouins.

Quant à la Société d’Histoire et d’Archéologie de Saint-Malo, elle a retracé le parcours d’un féru d’histoire régulièrement invité sur les plateaux de télévision pour parler de sa ville natale, qu’il connaissait véritablement comme sa poche, ou presque.

Rappelons par ailleurs que Roland Mazurié des Garennes était un ancien militaire ainsi qu’un patriote engagé. Attaché à la mémoire des hommes, ce dernier avait sorti de l’oubli plus de 35 Malouins ayant succombé aux affres de la guerre, ainsi que des équipages d’avions alliés abattus à Saint-Malo durant la Seconde Guerre mondiale.

Un grand auteur local, à l’origine de plusieurs livres s’adressant à la jeunesse

Roland Mazurié des Garennes était un grand orateur, un éternel bavard qui aimait raconter des histoires, celles de monsieur-tout-le-monde, celles de la vie quotidienne. Doté d’une incroyable mémoire, Roland Mazurié des Garennes était également un excellent vulgarisateur capable de captiver toutes les audiences qu’il rencontrait.

Roland Mazurié des Garennes a publié de nombreux livres pédagogiques ainsi que trois ouvrages illustrés par J-H Paillet s’adressant à la jeunesse et portant sur Chateaubriand et ses fameuses Mémoires d’outre-tombe. En outre, le natif de Saint-Malo a également écrit la bande dessinée Saint-Malo, sous les ailes de l’Histoire, laquelle porte les illustrations d’Alain Goutal. Le tout dernier livre de Roland Mazurié des Garennes est paru chez Cristel en 2019 : Voiles et voiliers à Saint-Malo, un recueil de photographies de navires prises par l’auteur.

En savoir plus :

Venez profiter du vin et de la gastronomie à Saint-Malo

Saint-Malo : Vins & Gastronomie de nos régions Aux Vignobles !

Du 23 au 25 avril s’est tenue la 26ème édition du salon annuel Aux Vignobles ! Cet événement gastronomique et viticole est très apprécié par tous ceux qui viennent séjourner dans notre hôtel avec vue sur mer à Saint-Malo. Se déroulant au Quai Duguay-Trouin, à Saint-Malo, le salon a mis l’accent sur les produits issus de l’agriculture biologique et a permis à quelque 72 exposants de faire découvrir leurs vins, charcuteries, fromages et autres mets.

Aux Vignobles ! Une 26ème édition placée sous le signe de l’agriculture biologique !

Le salon Aux Vignobles ! a une nouvelle fois fait escale à Saint-Malo les samedi 23, dimanche 24 et lundi 25 avril derniers. Le monde de l’artisanat gastronomique et viticole a ouvert ses portes à tous les intéressés, lesquels ont été particulièrement nombreux à se présenter devant les 72 stands installés pour l’occasion !

En effet, des artisans et producteurs venus de toute la France ont présenté leurs meilleurs produits aux gourmands, amateurs de mets fins et autres curieux. Outre les dégustations de charcuteries, de fromages, de vins, de chocolats et de thés, les visiteurs ont pu assister à des ateliers permettant de comprendre le processus de fabrication des nombreuses gourmandises exhibées.

L’on notera que la 26ème édition d’Aux Vignobles ! a mis en exergue des exploitations agricoles et artisans qui s’engagent de leur plein gré dans des démarches respectueuses de l’environnement. C’est pourquoi le salon a mis en œuvre un parcours bio afin de permettre à chacun d’identifier rapidement les stands proposant des produits issus de l’agriculture biologique. Cela fut aussi l’occasion pour les épicuriens de rencontrer des producteurs labellisés et de discuter avec eux.

L’œnotourisme également à l’honneur, des producteurs de tout horizon

Les producteurs présents lors de l’édition 2022 du salon venaient véritablement de toute la France (Bretagne, Charentes, Savoie, Vosges, Vallée-de-la-Loire, Auvergne, etc.) et les amateurs de bonne gastronomie ont pu goûter à une grande diversité de victuailles des plus exquis.

Pour finir, après une pause bien méritée au bar (des services de restauration étaient également proposés sur place), les visiteurs ont pu se laisser surprendre par des activités d’œnotourisme, l’occasion de découvrir les régions viticoles et productions bretonnes en toute légèreté et décontraction. Nous n’avons qu’une chose à dire : vivement le retour d’Aux Vignobles ! en 2023 !

En savoir plus :

Visitez notre magnifique hôtel de charme en bord de mer à Saint-Malo

Retour sur la 11ème édition de l’Open 35 de Saint-Malo

Comme chaque année, l’Open 35 de Saint-Malo s’est tenu en mai dernier au Parc des Sports de Marville. Tandis que le tournoi féminin a accueilli des athlètes venues des quatre coins du monde en tant qu’événement WTA 125 pour la deuxième année consécutive, c’est la Brésilienne Beatriz Haddad Maia qui s’est imposée en simple.

Pour la prochaine édition, vous pourriez venir séjourner dans notre hôtel de charme à Saint-Malo.

La 11ème édition de l’Open 35 de Saint-Malo fut un véritable succès

Du 1er au 08 mai 2022 s’est tenue la 11ème édition de l’Open 35 de Saint-Malo, un tournoi de tennis féminin 100 % malouin classé WTA 125. Inscrit à l’international, l’événement a mis en jeu une dotation globale de 115 000 $, somme majoritairement remportée par la Brésilienne Beatriz Haddad Maia en simple. À noter également la victoire du duo Eri Hozumi-Makoto Ninomiya lors de la finale double.

Les organisateurs de l’événement, Baptiste Guermeur et Thierry Cardona-Gil, ont tenu à féliciter et à remercier le public et tous leurs collaborateurs pour leur soutien. Il faut dire que l’édition précédente de l’Open 35 s’était déroulée à huis clos, dans des conditions difficiles, en raison de la pandémie de Covid-19. Or, avec le grand retour des spectateurs, l’édition 2022 fut cette fois-ci placée sous le signe de la fête !

À noter que l’Open 35 de Saint-Malo reviendra naturellement en 2023, du 07 au 14 mai, pour une nouvelle édition qui sera, nous l’espérons, encore meilleure que les précédentes.

L’Open 35 : un tournoi de tennis féminin aux nombreuses distinctions

Depuis 2018, c’est le Conseil Départemental d’Ille-et-Vilaine qui est le sponsor numéro un de l’Open 35 de Saint-Malo, d’où son nom sans équivoque.

Mais avant cela, en 2017, l’Open 35 avait remporté le titre du meilleur tournoi de tennis français, distinction donnée par les joueuses WTA elles-mêmes ! Ces dernières apprécient en effet la qualité de l’organisation du tournoi, que nous devons en grande partie au Tennis Club Jeanne d’Arc (TCJA).

En outre, l’Open 35 est labellisé par le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), ce qui signifie qu’il s’engage nettement pour le développement durable du sport en Bretagne, en plus d’impliquer un nombre important d’entreprises bien de chez nous.

En savoir plus :


© Tous droits réservés. Designed by CREAATION.COM